Présentation de notre sport en quelques lignes:

Le judo « voie de la souplesse » a été créé en tant que pédagogie physique, mentale et morale au japon par Jigorō Kanō en 1882. Il est généralement catégorisé comme un art martial moderne, qui a par la suite évolué en sport de combat et en sport olympique. Sa caractéristique la plus proéminente est son élément compétitif dont l'objectif est soit de projeter, soit d'amener l'adversaire au sol, de l'immobiliser, ou de l'obliger à abandonner à l'aide de clés articulaires et d'étranglements. Les frappes et coups à main nue ainsi que les armes font aussi partie du judo mais seulement sous la forme pré-arrangée (kata) et ne sont pas autorisés en judo de compétition ni en pratique libre (randori). 
 
Le lieu où l'on pratique le judo s'appelle le dojo (littéralement lieu d'étude de la voie). Les pratiquants nommés judokas, portent une tenue en coton renforcée appelée judogi. Le judogi est généralement blanc, mais pour faciliter la distinction entre les combattants dans les compétitions, un judoka peut avoir un judogi bleu à tous les niveaux de compétitions. Le judo se pratique pieds nus, chez les hommes torse nu sous le judogi et chez les femmes un tee-shirt blanc sous le judogi. Les judokas exercent, à l'entraînement et en compétition, sur un tatami, un tapis raide qui amortit les chocs et délimite une zone de combat. Le judo est un sport olympique et nécessite de l'implication tant au niveau du combat qu'au niveau des rencontres techniques et de l'aide aux événements pour atteindre un grade élevé.
Le code moral du judo 
Ces 8 valeurs dictent une ligne de conduite à tenir pour la pratique du judo.
Elles sont enseignées pendant l'apprentissage pour une application sur les tatamis mais aussi en dehors.
Les grades
Le grade du judoka est représenté par une triple valeur
« SHIN », correspondant à la valeur morale,  
« GHI », valeur technique,  
« TAI », valeur corporelle. 
Le « SHIN », cité en premier, donne seul le sens aux deux autres.